Découverte de l’Albufera

J’ai enfin pu visiter l’Albufera, un parc naturel à une petite heure de Valencia qui m’a été chaudement recommandé et qui fait partie des meilleurs lieux à découvrir dans la région.

Albufera
La beauté du paysage

Ce site naturel abrite en effet une faune et une flore protégées. Situé dans une lagune au bord de la mer, il est possible de se baigner et de profiter de la plage. Il y a également un grand lac et un fleuve où l’attraction touristique principale est de faire un tour en barque dans un décor sauvage très joli. La route entre Valencia et l’Albufera est de plus très jolie : elle traverse de nombreuses rizicultures et offre une magnifique vue dégagée sur les montagnes à l’horizon.

Albufera 4

Pour ce petit périple, j’étais accompagnée d’une belge native de la Belgique hollandaise, parfaitement bilingue espagnole, que j’avais rencontré l’avant-veille lors d’un concert à Radio City. Nous avions ensuite fait la connaissance d’une colombienne et d’un anglais au détour d’une visite guidée à bicyclette dans Valencia. Je ne sais pas si on peut faire plus cosmopolite comme groupe.

Albufera 2
Une colombienne, une belge et un anglais

Après une petite semaine de grisaille et de pluie, il faisait à nouveau chaud et beau, idéal pour une visite comme celle-ci. Nous nous sommes baladés dans les sentiers de ce site naturel, observant les très nombreux oiseaux et les paysages. L’atmosphère embaume de l’odeur des pins et des immortelles, deux senteurs qui me rappellent énormément les piques-niques en forêt de mon enfance. Ensuite baignade ! Malgré la chaleur il n’y avait personne d’autres que nous à l’eau.

Albufera 3

Puis nous avons repris la route départ pour Palmar, le village situé dans l’Albufera. Hyper touristique, c’est ici paraît-il que l’on peut manger les meilleures paëllas et ici que cette spécialité culinaire espagnole serait née. Seulement à Palamar, des restos de paëllas il y en a partout. À vrai dire, on ne trouve que ça : des paëllas et des tours en barque. Et des gens, beaucoup de gens. Il y avait une foule de touristes et d’espagnols venus profiter du dimanche, c’était un peu étouffant et encore, nous ne sommes arrivés pour déjeuner à qu’à 16 h 30 (oui c’est parfaitement normal en Espagne).

paella
Le fameux plat typique

Maintenant voici la petite aventure qui m’est arrivée. À l’aller nous sommes venus jusqu’à l’Albufera avec la voiture de la belge, mais celle-ci avait ensuite l’intention de rentrer chez elle, à Elche, une ville à 2 h 00 de Valencia. Pas de souci pour revenir normalement, de nombreux bus font des allers-retours Valencia-l’Albufera, nous avait-on dit lors de la visite guidée. Devant travailler à 19 h 00 pour le festival, je souhaitais repartir vers 17 h 30. Je quitte donc la petite troupe et me rend à l’arrêt de bus. Surprise, j’apprends que le prochain bus ne sera qu’à 19 h 00 justement. Panique, comment je vais faire pour rentrer à temps pour travailler ?! Bon, ce sera la vieille méthode, le stop ! Après avoir essuyé quelques regards compatissants de familles entassés dans leur voiture ou ceux indifférents de couples, une décapotable conduite par deux femmes se proposent de me ramener à Valencia. Une jolie aubaine donc, j’ai pu arriver juste à temps pour le festival !

Publicités

4 commentaires sur « Découverte de l’Albufera »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s